4 raisons de se lancer sur les réseaux sociaux

Created with Sketch.

4 raisons de se lancer sur les réseaux sociaux

Si vous avez cliqué sur cet article, c’est que vous vous intéressez, de près ou de loin, à la communication digitale et aux réseaux sociaux. Et c’est déjà un bon point de départ !


Constat de départ

Quelque soit votre degré d’affinité avec l’univers du web et des réseaux sociaux, le digital fait partie intégrante de notre vie. 
En tant que chef d’entreprise, il est essentiel de communiquer sur votre projet. L’objectif ? Gagner en visibilité, bien sûr, mais surtout : atteindre les bons prospects

Vous vous demandez peut-être si investir du temps, des ressources et de l’argent sur le web vaut le coup. La réponse est un peu plus complexe que « oui » ou « non ».
Il est primordial de prendre en compte certains paramètres intimement liés à votre projet afin de déterminer la meilleure stratégie à adopter.


La communication digitale : c’est quoi ?

Contrairement à la communication traditionnelle (radio, télé, presse, affichage, flyers …), la communication digitale, comme son nom le laisse deviner, va exploiter des supports numériques (liste non exhaustive) :

  • Réseaux sociaux
  • Site/blog
  • Affichage numérique
  • Email marketing/newsletter
  • SMS
  • Référencement naturel/payant …

Autant de canaux qui, liés les uns aux autres, vont constituer le socle de votre plan de communication.

Attention ! Cela ne veut pas dire que vous devez forcément TOUS les utiliser. L’idée, c’est plutôt d’arriver à déterminer les supports les plus pertinents pour votre projet.
D’ailleurs, gardez bien en tête qu’on part TOUJOURS d’un constat et d’une stratégie pour identifier les bons canaux de communication, et JAMAIS l’inverse !

Exemple : « Je suis à la tête d’une agence de voyage et je veux que mon entreprise soit sur Instagram »

n’est pas la même chose que :

« Je suis à la tête d’une agence de voyage et j’aimerais créer une communauté de voyageurs. J’aimerais partager avec eux des photos prises aux quatre coins du monde, leur faire découvrir de nouvelles destinations … « 


Comment mettre en place ma stratégie Social Media ?

Il n’existe pas de « manuel unique d’utilisation » pour créer votre stratégie Social Media. Comme je vous le disais plus haut, tout va dépendre du contexte dans lequel vous vous trouvez, des objectifs que vous vous êtes fixés et de la manière dont vous souhaitez coordonner vos actions.

Dans tous les cas, 3 options s’offrent à vous :

1. Vous décidez de vous occuper vous-même de votre communication

Pourquoi pas ! D’autres l’ont fait avant vous, et pour certains, ça fonctionne très bien comme ça. Gardez simplement à l’esprit que cela demande un sacré investissement personnel, et quelques compétences de base indispensables (en rédaction ou en graphisme par exemple). Avant de vous lancer, assurez-vous d’avoir le temps de vous y consacrer sérieusement … mais surtout : d’en avoir envie.

2. Vous envisagez de passer par une agence spécialisée en digital

L’avantage de passer par une agence, c’est que vous pouvez profiter de l’expertise d’une équipe aux compétences variées et complémentaires. Plusieurs personnes vont donc travailler sur votre stratégie de communication. L’inconvénient ? Le coût de la prestation reste relativement élevé. À moins de faire partie d’un grand groupe et/ou d’avoir un budget en conséquence, il est encore difficile aujourd’hui de faire appel aux services d’une agence sans devoir casser son PEL.

3. Vous faites appel à un freelance

Oui, bon : vous allez dire que je prêche pour ma paroisse. Et en toute franchise, vous n’avez pas complètement tort. Les services d’un freelance se trouvent à mi-chemin entre les deux précédentes options. Les freelances sont généralement spécialisés dans une ou plusieurs branches de la communication digitale, mais si l’un d’entre eux vous affirme savoir tout faire, un seul mot d’ordre : FUYEZ ! Ça sent l’arnaque à plein nez.

Un freelance ne pourra pas jamais vous apporter seul les mêmes prestations qu’une agence (ce qui paraît logique, non ?). Mais ses compétences, couplé à la force de son réseau (majoritairement composé d’autres freelances), font de lui un partenaire sacrément efficace !


J’hésite à me lancer !

Et j’ai envie de vous dire que c’est normal. Le digital n’est pas une science infuse. Les pratiques se font et se défont en un rien de temps. Mais si vous souhaitez passer à la vitesse supérieure et donner une nouvelle dimension à votre projet, voici 4 raisons (non exhaustives) de sauter le pas :

1. Des chiffres qui parlent d’eux-même

  • Au niveau mondial, en 2019, on ne compte pas moins de 4,39 milliards* d’internautes, dont 3,48 milliards* utilisent les réseaux sociaux. Rien que ça, oui.
  • En France, on passe en moyenne 4h38* par jour sur internet, dont 1h22* sur les réseaux sociaux !
  • À La Réunion ? Bonne question ! Sur les 593 000** internautes locaux, les 3/4 utilisent les réseaux sociaux, avec une nette prédominance de Facebook en terme d’usage.

À titre personnel, vous êtes probablement un internaute qui interagit avec des marques ou des causes qui vous tiennent à coeur.
En tant que professionnel, ne pas faire partie activement de l’écosystème numérique revient à faire l’impasse sur des points de rencontre stratégiques avec les internautes, et avec vos potentiels prospects ! C’est quand même dommage, non ?


*(Pour les plus curieux d’entre vous, je vous invite à consulter l’article du Blog du Modérateur pour en apprendre d’avantage sur les usages d’Internet en 2019)

** (source : Médiamétrie)

2. Aller chercher de nouveaux prospects … sans pour autant tout remettre en question

Certaines personnes ont décidé de ne pas être sur Internet. D’ailleurs, vous les touchez peut-être déjà via des canaux de communication traditionnels. À contrario, d’autres sont aussi réceptifs à la communication classique que digitale. D’autres ne jureront que par le numérique. Ce qui nous fait 3 segments aussi bien distinctifs que complémentaires pour votre stratégie de communication.

S’obstiner à n’exploiter qu’un seul segment, ou vouloir cloisonner la communication traditionnelle de la communication digitale est contre-productif !
Pour aller chercher de nouveaux prospects, il va falloir analyser l’existant (sauf s’il n’y a pas d’historique, bien entendu), le décortiquer, repérer les failles et monter une stratégie en conséquence. Dit comme ça, je suis d’accord, ça peut faire peur ! Et c’est typiquement dans ce genre de situation que faire appel à un professionnel est à envisager pour ne pas s’éparpiller.

3. Bâtir une communauté forte autour de votre projet/marque

Vous êtes certainement fier de ce que vous avez accompli jusqu’ici, et il y a de quoi ! Que vous ayez lancé un nouveau produit ou service sur le marché ou une application qui facilite le quotidien de vos utilisateurs : votre projet est unique.
Ok : mais au risque de vous décevoir, vous n’avez fait que le moitié du chemin. À quoi bon avoir un super projet, si vous n’avez personne avec qui le partager ?

Votre communauté est votre plus grande force.
Exploitez les réseaux sociaux pour créer de l’interactivité, des échanges … Et ti-lamp, ti-lamp*, inciter d’autres personnes à rejoindre l’aventure !

*(expression créole qui signifie « petit à petit »)

4. Un retour sur investissement qui ne se chiffre pas seulement en €

Si il a bien une réputation qui colle (à tort) à la peau du web et des réseaux sociaux, c’est cette difficulté à mesurer la rentabilité des actions engagées. Sans compter le fait qu’on s’obstine souvent à vouloir comparer l’impact que peut avoir la communication traditionnelle à celui de la communication digitale.

Devinez quoi ? Ce genre de réflexion n’a ni queue, ni tête ! Les campagnes que vous réalisez par le biais des canaux historiques n’auront jamais le même impact sur vos prospects/clients que le contenu que vous produisez, par exemple, sur vos réseaux sociaux. Pourtant, les deux peuvent très bien être complémentaires et servir un objectif final commun : faire adhérer à votre projet !

Compris ? Sûr ? Attention, parce que le premier que j’entend dire : « Oui, mais au lieu d’investir 1.000€ dans une campagne web, je peux imprimer 4 000 catalogues papier ! » ; je lui faire recopier 20 fois cet article jusqu’à ce que ça rentre !

De plus, il existe aujourd’hui des indicateurs pour suivre la progression et la performance de vos actions sur le web.
Vous ne pouvez pas avoir la main sur le comportement des internautes. Cependant, la réflexion et l’argent investis dans vos campagnes vous permettra de vous rapprocher au mieux de leurs attentes.


Conclusion

Le digital est un formidable vecteur de connexions et d’interactivité ! Et c’est aussi une belle opportunité de véhiculer les valeurs qui constituent l’ADN de votre projet.
Le lien que vous réussirez à construire avec votre communauté ne se fera pas du jour au lendemain. En revanche, ce lien est essentiel non seulement pour votre développement stratégique, mais aussi pour vos perspectives d’évolution.
Vous l’aurez compris : bien exploités, le digital, et plus particulièrement les réseaux sociaux, vont participer au développement de votre entreprise … À condition de s’en donner les moyens.

Alors, est-ce que vous êtes prêt(e) à sauter le pas ? Et pour celles et ceux qui se sont déjà lancés dans l’aventure, quelles sont les raisons qui vous ont convaincu ? Les freins que vous avez rencontré ? Les nouvelles problématiques auxquelles vous êtes confronté(e)s aujourd’hui ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.